L’automne 🍂

L’automne 🍂

En médecine chinoise, l’automne est synonyme de purification et de nettoyage. C’est la meilleure période de l’année pour détoxifier son corps, tonifier ses poumons, désencombrer ses organes, réchauffer son organisme et stimuler son système immunitaire à l’arrivée de l’hiver.

Portrait chinois de l’automne :

Une évolution de la vie : la naissance

Un organe : le poumon et le gros intestin

Un élément : le métal

Une couleur : le blanc

Une émotion : la tristesse

Un climat : la sécheresse

Une saveur : le piquant

Un tissu : la peau

Un sens : l’odorat

Une orientation : l’ouest

Un moment de la journée : la soirée

En automne, on tonifie nos poumons.

Les poumons ont pour but d’apporter l’énergie et le sang dans tout l’organisme ainsi que de protéger le corps contre les agressions extérieures (virus, froid, bactérie…).

En purifiant nos poumons et en travaillant sur notre respiration, ils seront plus aptes à faire face aux changements de température, à protéger le corps des agressions virales et à éliminer les toxines accumulées dans l’organisme.

  • Exercice de respiration : La respiration en 4 temps.

Cet exercice peut être réalisé couché, assis ou debout. Le but étant de se concentrer sur sa respiration et de porter attention au corps.

Inspirer en comptant jusqu'à 4, bloquer 4 secondes la respiration, expirer en comptant jusqu'à 4 et bloquer la respiration 4 secondes. Répéter ce cycle 6 fois. Refaire ensuite l'enchainement sur 5 temps puis sur 6 temps, 7 temps et pour finir sur 8 temps.

 

  • Renforcer l'energie du poumon : Tisane aux baies de goji. 

Faire infuser pendant 5 minutes, une poignet de baie de goji dans de l'eau chaude. Boire la tisane et manger les baies réhydratées à raison de 1 fois par jour de façon préventive.

 

  • Stimuler le point d'acupression du poumon : Masser le P7 du méridien du poumon (à environ 2 doigts au dessus du pli du poignet).

En automne, on prend soin de ses intestins :

Le gros intestin reçoit les déchets venant de l’intestin grêle et les compacte sous forme de selles. Il joue également un rôle dans le métabolisme des liquides du corps.

  • Exercice de respiration :

En pratiquant régulièrement des exercices de respiration (cohérence cardiaque avant les repas ou respiration en 4 temps), le corps gère mieux le stress et sa production de cortisol. Le taux de cortisol étant diminué, la réaction inflammatoire de l'intestin sera plus faible.

 

  • Prendre soin de la flore intestinale :

Il est conseillé de consommer régulièrement des aliments lactofermentés (kéfir, kombucha) pour prendre soin de sa flore intestinale. L'automne est une excellente période pour réaliser une cure de probiotiques afin de nourrir sa flore.

 

  • Eviter la constipation : 

Augmenter les fibres dans ses repas (légumes et fruits frais, légumineuses, son de blé) ainsi que la chlorophylle (légumes verts, spiruline, jus d'herbe).

Le matin, commencer la journée en buvant un verre d'eau chaude avec du jus de citron et un peu d'huile d'olive.

Manger lentement et bien mastiquer.

 

  • Eliminer les produits laitiers et le sucre pour ne pas surcharger le gros intestin : 

Les produits laitiers favorisent la production de mucus qui sera ensuite stocké dans les poumons, pouvant ainsi entrainer des pathologies ORL (sinusites, otites, bronchites).

Le sucre va affaiblir le système immunitaire présent au niveau des intestins.

L’alimentation de l’automne est piquante :

En automne, la médecine chinoise recommande de manger des aliments piquants pour renforcer les poumons et le gros intestin :

Légumes : radis, navet, poireaux, panais, carottes, salcifis

Fruits : pommes, poires, châtaignes

Oléagineux : noix

Épices : cannelle, piment de Cayenne, poivre noir, gingembre, muscade

Viandes et poissons blancs : canard, oie, sole

Céréales à petites doses et sans gluten : millet, igname.

Les bons gestes de l’automne :

L’automne étant une saison de transition, il est important de ralentir son rythme. En nous couchant plus tôt, nous préparons notre corps à faire face à l’hiver.

L’automne est également une excellente période pour faire le tri dans ce dont on n’a plus besoin. C’est le moment de se tourner vers soi-même et de faire le point.

Renforcer son système immunitaire avant l’arrivée des grands froids :

  • Par les plantes :
    Le jus d’argousier : 2 à 4 cuillères à café par jour pendant 3 semaines.
    La tisane de racine d’astragale : 1 cuillère à café par tasse. En cure : 2 à 3 tasses par jour pendant 6 jours et une pause le 7e jour. A boire pendant toute la saison.
  • Par les huiles essentielles :
    Dans un récipient, mélanger : 10 gouttes d’HE d’encens oliban, 10 gouttes d’HE de ravinstara, 10 gouttes d’HE d’eucalyptus radié, 5 gouttes d’HE de thym à thymol, 5 gouttes d’HE de cannelle de Ceylan. Utiliser ce mélange en diffusion : 5 à 6 gouttes, 2 à 3 fois par semaine ou en inhalation sèche : 2 gouttes sur un mouchoir, 1 fois par jour.
  • Par une cure de vitamine C :
    Faire une cure d’acérola (petite cerise d’amérique du sud très riche en vitamine C mais également en vitamine B5, vitamine A et manganèse) pendant 1 à 3 mois.

Pour soigner un rhume :

Dès les premiers symptômes du rhume :

Faire une cure de vitamine C (acérola) pour booster la système immunitaire,

Boire des tisanes de gingembre, thym et eucalyptus,

Se laver le nez avec des sprays d’eau de mer et se masser les sinus,

Manger léger (privilégier les soupes) et éviter les aliments gras et sucrés,

Faire des inhalations d’HE de ravinstara, thym à thymol et eucalyptus radié (1 goutte de chaque HE).

L’été est arrivé !

L’été est arrivé !

« La mer, qu’on voit danser, le long des golfes clairs, a des reflets d’argent… »  – Charles Trenet

Avec ses journées plus longues, plus lumineuses et plus chaudes, l’été est synonyme pour beaucoup de vacances, de détente et de repos. Voici quelques conseils pour traverser cette période en pleine forme !

Bien s’hydrater

S’il est important de bien s’hydrater tout au long de l’année, il l’est d’autant plus en été. Boire de l’eau permet d’hydrater sa peau, ses muscles et ses organes, de faciliter la digestion, de réguler la température corporelle, de mieux dormir et d’éviter les insolations et les coups de chaleur.

Avec les beaux jours, il est tentant de boire un verre en terrasse. Mais attention à ne pas abuser de l’alcool qui a tendance à déshydrater le corps.

L’alimentation de l’été

Comme chaque saison, il est important de manger des fruits et légumes de saison pour apporter tous les nutriments et vitamines dont le corps a besoin. Betterave, concombre, courgette, chou rouge, cresson, épinard, haricot vert, fenouil, laitue, maïs, oignon, petit pois, poivrons, tomate, abricot, avocat, cerise, cassis, framboise, figue, groseille, melon, pastèque, pêche. De quoi raviver les papilles !

Privilégiez les crudités, toujours accompagnées de céréales (semoule, boulgour, quinoa).

Vous pouvez vous autoriser des barbecues de temps en temps.

Privilégiez les boissons chaudes et évitez la consommation d’aliment trop froid. Il est conseillé de sortir les aliments du frigo 30 minutes avant de les consommer.

Evitez les produits gras et sucrés.

Les risques de l’été

On ne le répétera jamais assez, bien que le soleil ait de nombreux bienfaits pour le corps, ses rayons peuvent être extrêmement nocifs pour la santé.

  • Les UV émis par le soleil causent des dommages sur la peau et les yeux et augmentent le risque de cancer de la peau. Il est important de bien se protéger, notamment entre 11h et 16h : c’est le moment où les rayons UV sont les plus intenses même s’il y a des nuages. Il est important de porter un chapeau et des lunettes de soleil. S’hydrater la peau le soir avec de la crème aidera les cellules à se régénérer.
  • Attention aux insolations. C’est une surchauffe du corps où le cerveau n’arrive plus à contrôler le processus de refroidissement du corps. Plusieurs symptômes peuvent alors apparaître : étourdissement, confusion, nausées, vomissements, crampes, forte déshydratation… Pour prévenir les risques d’insolations : évitez l’exposition entre 12h et 16h, buvez de l’eau régulièrement dans la journée, cherchez l’ombre et protégez votre tête avec un chapeau ou une casquette, proscrivez l’exercice physique aux heures les plus chaudes.
  • Attention à l’hydrocution. C’est un choc thermique dû à un changement brutal de température dans le corps. Pour éviter les risques d’hydrocution : évitez d’entrer dans l’eau d’un coup, mouillez d’abord votre corps pour une entrée progressive. Ne buvez pas d’alcool avant la baignade : l’alcool dilate les vaisseaux sanguins et augmente donc le risque d’hydrocution.

Farniente et dolce vita

La période de l’été est le moment idéal pour prendre du temps pour soi, se reposer et se retrouver. C’est aussi une excellente période pour diminuer le temps passé devant les écrans. Profitez des beaux jours pour rattraper vos lectures,admirez de beaux paysages, marchez dans la nature, adonnez-vous à vos passions ou simplement reposez-vous !

Bouger en tenant compte des températures

Faire un peu d‘exercice chaque jour permet d’augmenter les molécules de la bonne humeur (dopamine, morphine cérébrale, sérotonine). Il est primordial d’éviter les activités physiques lors de fortes chaleurs, entre 12h et 14h et le soir pour ne pas perturber l’endormissement.

Le moustique, la bête noire de l’été.

L’été est également synonyme de moustiques et de leurs piqûres qui nous démangent. Pour les éloigner, diffusez quelques gouttes d’huile essentielle de citronnelle, brûlez une bougie à la citronnelle ou du marc de café. Un fois piqué, vous pouvez appliquer de l‘huile de plantain pour apaiser les démangeaisons.

Journée mondiale de la santé

Journée mondiale de la santé

La santé est notre droit inaliénable le plus précieux.

Selon la définition de l’OMS, c’est un « état de complet bien être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de la maladie ou d’infirmité ». Avoir une maladie ne signifie donc pas ne pas être en santé et inversement.

 

La maladie ou la douleur ne sont pas des pertes de santé. Elles sont des signaux d’alarme qui nous indiquent que quelque chose ne va pas dans notre corps et que nous devons changer certaines habitudes de notre quotidien.

Et comme un iceberg ne se forme pas de façon soudaine, une douleur apparaît lentement. Dans un premier temps ce sont des tensions de différentes natures qui s’accumulent (représentant la partie immergée de l’iceberg) jusqu’à arriver à un trop plein : la douleur (partie visible de l’iceberg).

Comment éviter l’apparition d’une douleur ?

La santé repose sur trois piliers qui sont interdépendants :

  • L’aspect structurel (os, muscles, tendons, ligaments…),
  • L’aspect biochimique (alimentation, digestion, élimination, respiration…)
  • L’aspect émotionnel (pensées, sentiments, émotions..).

Une bonne harmonie et un équilibre entre ces trois piliers sont les maîtres mots de la santé.

Six essentiels de la santé découlent donc de cette triade. Il est recommandé de les appliquer au quotidien pour optimiser son bien être :

Ma vision de la santé :

L’être humain est un tout. Nous sommes unique et nous avons tous notre propre façon de réagir dans notre environnement : face aux émotions, à des situations de stress, à un traumatisme, mais également à la douleur.

 

Grâce à cette unicité, et malgré des symptômes similaires, nous allons tous réagir à notre manière. La cause est spécifique à chacun.

 

Nous possédons en chacun de nous le pouvoir de guérison qu’il convient d’entretenir au quotidien.

La chiro et la santé.

Le chiropracteur a un réel impact sur la santé.

 

En effet, un suivi chiropratique régulier permet d’optimiser le fonctionnement du système nerveux. Ainsi, la mobilité articulaire, la posture et l’équilibre sont améliorés. Il a également un impact positif sur le sommeil, la digestion, la respiration, la gestion des émotions et sur l’énergie des patients assidus.

C’est le printemps !

C’est le printemps !

« Viens à la maison y a le printemps qui chante
Viens à la maison tous les oiseaux t’attendent
Les pommiers sont en fleurs, ils berceront ton cœur
Toi qui es tout en pleurs, ne reste pas dans la ville » 🎶 (Y’a le printemps qui chante – Claude François)

Synonyme de renouveau, l’hiver endormi laisse la place au réveil de la nature avec le printemps. Les oiseaux migrateurs sont de retour, les arbres commencent à bourgeonner, les rayons du soleil viennent caresser notre peau et les fleurs sortent doucement de leur sommeil. Tout comme la nature le fait lors de cette saison, il est important de revitaliser l’organisme !

Faire un grand nettoyage de printemps

Ce grand ménage est une tradition liée à l’arrivée des beaux jours. Dans certaine culture il est considéré comme un rite de purification, dans d’autre il est symbolique d’une année sous de bons auspices. Dans tous les cas, un grand nettoyage est bon pour le moral. C’est un moyen de repartir du bon pied et est synonyme de renouveau et de purification.

Avec le soleil de plus en plus présent et les températures qui remontent, c’est le moment d’aérer et de dépolluer notre intérieur. On en profite pour laver la maison de fond en comble, pour faire le tri dans ce qu’on n’utilise plus.. Dépoussiérer, frotter, astiquer devient notre devise.

C’est également le moment de s’occuper du jardin, désherber, planter et lui donner peau neuve.

Lutter contre les allergies

Le printemps est aussi synonyme d’allergies. C’est une réaction anormale et exagérée du système immunitaire. Il est donc indispensable de renforcer son système immunitaire pour lutter contre les réactions allergiques de saison.

  • Alimentation : privilégier les aliments antihistaminiques :
    • La vitamine C : poivron jaune, cassis, kiwi, thym, ciboulette, goyave, ail, brocolis…
    • La vitamine B6 : paprika, banane, sauge, menthe…
    • Le zinc : huitre, sardine, ail, échinacée…
    • Le manganèse : gingembre, cannelle, chocolat, ananas, clou de girofle..
    • Le magnésium : cacao, ciboulette, menthe verte, céleri…
    • Les oméga 3 : huile de colza, noix, lin, sardine…
    • Les proanthocyanidines : raisin, framboise, bleuet, cacao…
    • La quercétine : oignon rouge, pomme de terre, pomme, raisin, vin rouge, brocolis, thé, câpre…
  • Tisanes : l’ortie permet de lutter contre les allergies respiratoires et de renforcer les faiblesses immunitaires. Il est recommander d’en boire 2 à 3 fois par jour.
  • Adopter les bons gestes : bien aérer l’habitat, nettoyer régulièrement les tapis, la moquette et les meubles, se laver le nez matin et soir avec une solution salée, sécher le linge à l’intérieur et se rincer les cheveux le soir pour éliminer le pollen accumulé au cours de la journée.

Manger des fruits et légumes de saison

Chaque saison, les fruits et légumes répondent à nos besoins énergétiques et nutritionnels. Ils sont également plein de vitamines et d’antioxydants qui renforcent notre système immunitaire.

Légumes du printemps : ail, asperge, betterave, carotte, choux, épinard, mâche, oignon, poireau, radis, endive, laitue, artichaud, aubergine, concombre.

Fruits du printemps : kiwi, pomme, poire, pamplemousse, fraise, fraise des bois, framboise, rhubarbe, cassis, banane.

Profiter du soleil

Avec le retour du soleil, c’est la bonne humeur qui reprend le dessus. En effet, prendre un bain de soleil entraine la sécrétion de sérotonine aussi appelé « hormone du bonheur et du bien-être ».

De plus, l’exposition quotidienne aux rayons du soleil permet de synchroniser le sommeil : s’exposer au soleil le matin au réveil permet de remettre à l’heure le rythme biologique.

Le soleil permet également la synthèse de la Vitamine D : elle permet la fortification des os, la prévention de maladies cardiovasculaires et de certains cancers et permet de booster le système immunitaire…

15 min 3 fois par semaine (visage et avant bras exposés) suffisent pour faire le stock de vitamine D.

Reprendre une activité physique

Jacques Brel disait « Un homme, c’est fait pour bouger, c’est pas fait pour s’arrêter, c’est fait pour continuer, pour mourir en mouvement éventuellement… Tout le malheur vient de l’immobilité. Toujours. » 

L’activité physique est indispensable à la santé. Avec le retour du soleil, c’est l’occasion parfaite pour reprendre l’exercice physique. Aller marcher tous les jours, reprendre le footing, se rendre en vélo au travail, jouer avec les enfants… tout est prétexte pour bouger !

L’activité physique

L’activité physique

L’activité physique est l’ensemble des mouvements produits par les muscles responsables de l’augmentation de la dépense énergétique. Elle regroupe les exercices physiques quotidiens (tâches ménagères, déplacement à pied ou à vélo, l’activité professionnelle, l’usage des escaliers,…), l’activité physique de loisir (promenade à pied ou en vélo, randonnée, bricolage, jardinage,…) et la pratique sportive.

La sédentarité, ou absence d’activité physique, est de plus en plus répandue dans nos sociétés et est considérée comme le 4ème facteur de décès dans le monde (avec 6% des décès). L’augmentation du temps passé devant les écrans, sans bouger pendant plusieurs heures d’affilée, est nocif pour la santé.

L’activité physique régulière diminue le risque de nombreuses maladies.

  • Diminution du risque d’apparition de maladies cardio-vasculaire (AVC, infarctus du myocarde, hypertension artérielle…) ;
  • Diminution du risque d’apparition de diabète de type II, de cholestérol et de lipides sanguins élevés ;
  • Diminution du risque d’obésité ;
  • Diminution du risque d’apparition de certains cancers (sein chez les femmes, prostate chez les hommes et côlon chez les hommes et les femmes.) ;
  • Diminution du risque de dépression et d’anxiété ;
  • Diminution du risque d’apparition de l’ostéoporose ;
  • Diminution du risque de perte d’autonomie et ralentissement du processus de vieillissement ;
  • Diminution du risque d’apparition des lombalgies aiguës.

Les bienfaits de l’activité physique au quotidien

De façon immédiate, l’activité physique procure une sensation de bien-être et réduit le stress.

Pratiquée de manière régulière, l’activité physique est essentielle pour l’équilibre énergétique du corps, le contrôle du poids, l’amélioration du sommeil, le ralentissement des processus de vieillissement, la lutte contre le stress et l’anxiété et l’augmentation de l’attention, la concentration et les autres fonctions du cerveau.

Elle aide également à diminuer le tabagisme et à retrouver/maintenir une bonne hygiène de vie.

Quelles sont les recommandations en fonction des âges ?

0 à 5 ans

À moins d’un an, les bébés devraient bouger plusieurs fois par jour : ramper, rouleur au sol, jouer avec des objets…

À partir de 1 ans et jusqu’à 5 ans, ils devraient bouger pendant au moins 3h par jour : sauter, courir, jouer, faire du tricycle, grimper… tout est bon pour le développement et la croissance optimale de l’enfant.

5 à 17 ans

Entre 5 et 17 ans, les enfants et adolescents devraient faire au moins 60 min par jour d’activité d’endurance d’intensité modérée à soutenue. Cette activité d’endurance devraient être complétée d’activités d’intensité soutenue pour renforcer le système musculaire et l’état osseux au moins 3 fois par semaine.

Adultes

Les adultes et séniors devraient réaliser au moins 2h30 d’activité d’endurance modérée* ou 1h15 d’activité soutenue*, complétée par des exercices de renforcements musculaires au moins 2 fois par semaine.

Pour plus de bénéfices sur le plan de la santé, il est conseillé de faire jusqu’à 5h d’endurance d’intensité modérée* par semaine ou 2h30 d’activité d’intensité élevée* par semaine.

Personnes âgées à mobilité réduite

Le temps d’activité va être variable en fonction de leur capacité. L’activité physique reste très importante pour diminuer le risque de chute et pour améliorer l’équilibre. Marche, aquagym, exercices de musculation, étirements… sont à réaliser le plus souvent possible.

* Activité physique d’intensité modérée : « qui demande un effort moyen et accélère sensiblement la fréquence cardiaque » (OMS). Par exemple : marcher d’un pas vif, danser, jardiner, s’acquitter de travaux ménagers et domestiques, sortir son animal, jouer avec ses enfants, faire du bricolage…

* Activité physique d’intensité élevée : « demande un effort important, le souffle se raccourcit et la fréquence cardiaque s’accélère considérablement. » (OMS) Par exemple : courir, marcher d’un pas vif, faire du vélo à vive allure, faire de l’aérobic, nager à vive allure, faire des sports et jeux de compétitions (foot, volley, hockey, basket…)..

Quelques conseils pour l’activité sportive.

  • Il est important de répartir les séances sur la semaine et non pas de pratiquer de façon excessive le week-end.
  • Lors de la reprise, n’hésitez pas à demander des conseils à un professionnel de santé.
  • Pensez à être à l’écoute de son corps : savoir ralentir le rythme voire s’arrêter si on en ressent le besoin ou si des douleurs apparaissent.
  • L’hydratation : elle est indispensable avant, pendant et après le sport. Une bonne hydratation permet de compenser les pertes d’eau mais aussi d’éviter un bon nombre de blessures (crampes, tendinites, claquage…).
    Il est conseillé de boire une grande quantité d’eau 2h avant l’exercice physique puis des petites quantités (100 à 200 ml) toutes les 10-15 minutes pendant l’activité. Ne négligez pas l’hydratation après l’effort qui aidera à la récupération. Chez le sportif, un déficit d’eau de 1% du poids du corps peut diminuer ses performances de 10%, entrainant fatigue, essoufflements, diminution de force, de puissance et des fonctions cognitives
  • L’échauffement et les étirements :
    • L’échauffement : Il est essentiel avant toute pratique sportive de s’échauffer pendant 5 à 15 minutes pour préparer son corps à l’effort. Il permettra d’éviter de nombreuses blessures et d’être plus performant.
    • Les étirements : ils sont à réaliser préférablement 2 à 3h après un effort et/ou le lendemain matin. Ils permettent d’augmenter la souplesse et l’amplitude des articulations, de diminuer les contractures musculaires après l’effort et de favoriser la relaxation.
  • Avoir une bonne hygiène de vie :
    • Une alimentation saine et équilibrée est indispensable lors de la pratique régulière de sport, pour apporter au corps tous les nutriments et l’énergie dont il a besoin.
    • Avoir un bon sommeil pour de meilleures performances et une meilleure récupération.
    • Eviter la consommation de produits toxiques pour le corps comme de tabac et d’alcool.

Rôle du chiropracteur chez le sportif

Que ce soit en tant qu’amateur ou professionnel de haut niveau, pratiquer un sport sollicite de façon importante les muscles et les articulations.

 

La prise en charge chiropratique agit à deux niveaux :

  • curatif, pour soulager les douleurs musculaires et articulaires, restaurer la mobilité articulaire, soulager les douleurs liées à une sur-utilisation…
  • préventif : un traitement chiropratique régulier est conseillé pour prévenir l’apparition des blessures et optimiser les performances sportives : gain d’endurance, meilleure concentration, meilleure coordination, meilleure récupération après l’effort ou après certaines blessures.

 

L’hiver est là !

L’hiver est là !

« Je me souviens de ces matins d’hiver, dans la nuit sombre et glacée,
Quand je marchais à côté de mon frère, sur le chemin des écoliers,
Quand nos membres encore tout engourdis de sommeil, grelottaient sous les assauts du vent,
Nous nous battions à grands coups de boules de neige, en riant » 🎶 (« Les Matins d’Hiver » – Gérard Lenorman)

 

 

Avec l’arrivée du froid et de l’humidité, l’automne laisse place à l’hiver et à son lot de virus et carences. Il est donc important d’adopter de bons réflexes pour renforcer le système immunitaire et passer cette saison en santé.

Prenez soin de votre alimentation.

Mangez des fruits et légumes de saison à volonté (au moins 5 par jour). Ils apportent les vitamines, minéraux et les fibres dont le corps a besoin pour bien fonctionner. Les légumes d’hiver sont les choux, les navets, les carottes, les endives, les betteraves, les potirons, la mâche, les panais, les salsifis… Les fruits d’hiver sont les pommes, les pruneaux, les clémentines, les kiwis, les poires…

Privilégiez les aliments riches en vitamines C (agrumes, kiwis), en vitamine B9 (choux, épinards, mache, roquette), en protéines végétales (légumineuses), en oméga 3 (poissons gras) et en vitamine D (maquereaux, sardines à l’huile, œufs, rognons, foie) pour renforcer le système immunitaire.

Pensez aux plantes et épices pour booster votre immunité.

Riche en vitamine C, réchauffez vous avec une tasse de thé vert ou de thé blanc qui aident à booster les défenses du corps.

Une cure d’acérola pour un apport de vitamine C naturelle.

Consommez des épices comme le gingembre qui favorise la circulation sanguine et réchauffe les bronches ou le curcuma qui participe aux défenses de l’organisme et à la bonne digestion.

Une tisane de thym, citron, gingembre et le miel chaque soir aidera à soigner les maux de gorge et boostera le système immunitaire.

Hydratez vous et hydratez votre peau.

Malgré une envie de boire diminuée en hiver, il reste important de s’hydrater. L’eau est essentielle au bon fonctionnement de l’organisme.

Pour se réchauffer lors des froides journées, vous pouvez consommer des tisanes ou des bouillons qui contribueront à la bonne hydratation du corps.

De plus, l’air froid hivernal contribue à la déshydratation de la peau et des cheveux. N’hésitez pas à utiliser des soins hydratants comme des masques, des crèmes et des sérums. Il est possible de fabriquer ses propres produits maison pour contrôler la provenance des produits et avoir des soins mieux adapter à sa peau !

Faites de l’exercice physique.

Le plus grand danger de l’hiver c’est la flemme et la sédentarité !

L’activité physique augmente l’endorphine qui est la molécule du bonheur, elle diminue le stress et la douleur et augmente le bien-être. L’exercice physique active aussi le système immunitaire et permet de transpirer pour évacuer les toxines.

Dès six premières minutes d’exercice, la bonne humeur commence à être ressentie.

Sortez vous aérer et profiter du soleil pour faire le plein de vitamine D.

Un manque de soleil et donc de vitamine D pourrait favoriser les infections et baisser les défenses immunitaires. Dès qu’un rayon de soleil pointe le bout de son nez, n’hésitez pas à sortir et profiter des bienfaits d’un bain de soleil. De plus, sortir et s’exposer au froid renforce le système immunitaire.

Aérez votre intérieur.

L’idéal est d’aérer son intérieur deux fois 10 minutes par jour. Avec les radiateurs allumés tout l’hiver, la chaleur stagne dans les habitats et pollue l’air ambiant. De plus, réduire le thermostat de votre chauffage autour de 19° est bénéfique pour la santé. Une surchauffe de l’habitat peut entrainer un mauvais sommeil et à des conséquences négatives sur la circulation sanguine.

Dormez pour récupérer et recharger votre système immunitaire.

En hiver nous avons besoin de plus d’énergie pour faire face au froid et aux virus. Pour recharger nos batteries de façon optimale, il est recommandé de dormir entre 7h et 9h par nuit.

Adoptez les bons gestes.

Lavez vous les mains avec du savon plusieurs fois par jour. C’est le meilleur moyen d’éviter la contamination par les virus.

Une détox avant les fêtes

Une détox avant les fêtes

 

Des repas longs et copieux, un abus de sucreries, des fêtes souvent bien arrosées… Les fêtes de fin d’année sont une véritable épreuve pour notre corps. Alors, pour tenir ce marathon festif, pourquoi ne pas détoxifier son organisme (faire une « prétox ») les quelques jours précédents ? 

Un peu d’anatomie

 

Les 5 organes responsables de l’élimination des toxines sont : le foie, les reins, les poumons, la peau et les intestins.

  • Les rôles du foie : la filtration et l’épuration du sang, la transformation et le stockage des lipides et glucides, la production de la bile (stockée dans la vésicule biliaire et transporte les éléments à éliminer vers les intestins) et enfin la détoxification (alcool, médicaments, substances toxiques ingérées tous les jours…). Ces toxines sont dégradées par le foie en molécules qui seront sécrétées dans la bile ou dans le sang pour être évacuées par les selles ou les urines.
  • Les rôles des reins : la régulation de l’eau dans le corps, la production d’hormones du sang, la filtration des substances toxiques présentes dans le sang et la production d’urine pour évacuer l’eau en surplus dans le corps et les déchets.
  • Les rôles des intestins (intestin grêle et côlon) : au niveau de l’intestin grêle se passe l’absorption des nutriments (acides aminés, vitamines, minéraux, acides gras…) provenant du bol alimentaire et transmis vers le foie. Une fois traités, le foie via le système sanguin, les envoie vers le reste de l’organisme ou  les transforme en déchets dans la bile pour les évacuer dans les selles. Le côlon transforme des résidus non utilisables par l’organisme et les déchets de l’organisme en matières fécales.
  • Les rôles des poumons : les poumons apportent de l’oxygène à l’organisme, rejettent les déchets (CO2 et autres déchets volatiles) et filtrent l’air grâce aux cils présents au niveau des muqueuses.
  • Les rôles de la peau : la protection contre les agressions extérieures (frottements, agents chimiques), la fonction sensorielle (toucher, chaud, froid, douleur…), la régulation de la température du corps par la production de sueur et l’élimination des déchets par la transpiration.

Quel est le but de la prétox/détox ?

En période de fêtes, nous allons surcharger notre corps de toxines (alimentation grasse et sucrée, alcool, la fatigue qui ralentit le fonctionnement de notre organisme…). Le corps doit assimiler de grandes quantités d’aliments en peu de temps.

Le but de la prétox est d’éliminer les toxines présentes dans l’organisme et de soulager le travail des 5 organes concernés. En étant désencombrés, ces émonctoires seront plus à même de réaliser leurs fonctions.

 

De même, après cette période, une cure détox peut être envisagée pour épurer l’organisme.

Les méthodes de drainage les plus utilisées sont : l’utilisation des plantes en tisane ou en compléments alimentaires, la consommation de fruits et légumes de saison ayant des vertus détoxifiantes, les bains chauds pour activer la transpiration, les massages pour favoriser la circulation sanguine sous cutanée, l’activité physique…

 

Quelques conseils prétox/détox :

  • L’hydratation :

L’hydratation est le premier réflex à prendre pour un fonctionnement optimal des organes. En effet, l’eau aide notre organisme à éliminer les toxines et à purifier les organes…

Alors ne lésinez pas sur l’eau et buvez-en à volonté (avec un minimum 1,5 L par jour ! ). Il est fortement conseiller d’éviter une surconsommation de thé et de café et d’éliminer l’alcool, les sodas et les boissons gazeuses pendant quelques jours.

 

  • La nutrition :

Mangez des légumes et des fruits à volonté pour faire le plein de vitamines, de minéraux, de fibres et d’eau.

Evitez le sucre, l’alcool, les graisses et le pain. Attention à ne pas se priver de tout, sinon l’organisme risque de tout stocker le soir des fêtes par peur de manquer à nouveau !

Evitez les protéines animales. Ils demandent beaucoup d’effort au foie pour être assimilées. Les déchets qui sont éliminés sollicitent énormément les reins. Préférez la viande blanche ou le poisson.

Mangez léger le soir pour ne pas surcharger l’organisme et avoir un sommeil plus réparateur.

  • La détox par les plantes :

Commencez votre journée par un grand verre d’eau chaude et un jus de citron pour réveiller le foie.

Consommez des tisanes « détox » (ou des compléments alimentaires, n’hésitez pas à demander conseils à un naturopathe ou un phytothérapeute). L‘artichaut permet de désencombrer le foie et agit sur la vésicule biliaire. Le radis noir est un draineur hépatique. Le pissenlit permet de nettoyer les reins. Le romarin est un très bon allié du foie et de la vésicule biliaire. Le frêne favorise l’élimination…

Le thé vert est un très bon détoxifiant. Il est à la fois coupe-faim, anti-cellulite et riche en anti-oxydants. En revanche, n’en abusez pas car la théine a un effet vasoconstricteur et va ralentir le fonctionnement des reins. Pensez à boire l’équivalent de thé consommé en eau plate ou en tisane !

  • Faire de l’activité physique :

Activez votre corps au moins 30 minutes par jour pour éliminer les toxines de l’organisme et favoriser la digestion.

Pour une meilleure purification, il est conseillé de pratiquer des activités cardio (course à pied, danse, zumba, corde à sauter, natation…) au minimum deux fois par semaine.

  • Prendre du temps pour soi :

Faites un gommage du corps afin d’enlever les peaux mortes, d’activer la circulation sanguine au niveau de la peau et de favoriser la détoxification du corps.

Ayez un bon sommeil permet de récupérer, de régénérer la peau, d’activer le métabolisme et d’avoir un meilleur fonctionnement des organes.

Prenez un bain chaud de 15-20 min, 1 à 2 fois par semaine, en y ajoutant du sel de magnésium. Ce sel permettra de vous faire transpirer et donc de mieux éliminer les toxines.

  • Détoxifier ses voies respiratoires :

Aérez votre intérieur au minimum 10 minutes par jour pour purifier l’air ambiant.

Respirez de façon contrôlée 1 à 3 fois par jour pendant 5 minutes. Inspirez profondément et videz vos poumons complètement pour bien renouveler l’air, décrasser les poumons et également permettre de prendre de bons réflexes respiratoires.

Faites des tisanes de thym et de romarin, excellents pour la santé du système respiratoire et qui en favorisent la détoxification.

Télétravail et mal de dos

Télétravail et mal de dos

Dans l'urgence de la situation actuelle, le télétravail s'est développé très rapidement en France. Adepte ou non, un grand nombre de travailleurs se voient obligés de continuer à télétravailler lors de ce second confinement. Mais à quel prix pour votre dos ? 

Un espace de travail pas toujours adapté.

Malheureusement, nous ne disposons pas tous d’un espace de travail adapté chez nous. Pas de vrai bureau, pas de fauteuil d’ordinateur ergonomique, parfois avachi dans le canapé, sur la table basse ou sur une chaise dure sur la table à manger ? Une bonne position au travail est indispensable au bien être du corps et de la colonne vertébrale. En effet, garder une mauvaise position sans bouger pendant plusieurs heures va entrainer des tensions musculaires et des douleurs articulaires, notamment au niveau des cervicales et des lombaires.

L’augmentation de la sédentarité.

Le confinement ainsi que le télétravail ont tous deux tendances à diminuer l’activité physique et à augmenter la sédentarité. Contrairement au premier confinement où nous avions tendance à vouloir profiter d’une balade au soleil, avec l’hiver qui approche, les balades dans le froid et la pluie sont beaucoup moins tentantes. Pourtant la sédentarité est l’ennemie numéro un d’une bonne santé et d’une bonne fonction vertébrale.

Quelques conseils pour éviter le mal de dos.

  • La bonne position pour le télétravail : si possible, il est conseillé de choisir une pièce autre que les lieux de vie pour ne pas mélanger travail et vie personnelle.
    Privilégiez une chaise confortable, enveloppant bien le dos, les pieds bien à plat sur le sol, le bassin à 90° et éviter le plus possible de croiser les jambes (de façon répétée, cette position entraine des déséquilibres du bassin). Sur le bureau, les poignets doivent être à plat, les coudes à 90° et les épaules le plus relâché possible. L’ordinateur est à hauteur des yeux ou légèrement plus bas pour éviter de forcer sur les cervicales.
  • Se lever régulièrement et s’étirer : il est recommandé de faire des pauses de 5 à 10 min toutes les heures. Se lever, faire des étirements, bouger un peu permet de se remettre au travail plus efficacement et d’éviter les douleurs dues à de mauvaises positions prolongées.
  • Faire de l’exercice : il est important de ne pas tomber dans la sédentarité et de continuer à faire de l’exercice. Sortir marcher une demi heure dans la journée, faire du yoga, du renforcement musculaire, du footing… Il est recommandé de faire 2h30 par semaine minimum si l’exercice est modéré ou 1h30 minimum si l’exercice est soutenu. L’exercice physique permet de renforcer la musculature du dos, de diminuer la dépression et l’anxiété, d’équilibrer l’énergie du corps, de contrôler le poids, d’améliorer le sommeil et d’augmenter le bien-être physique et mental.
  • Ne pas oublier de se couper du travail aux heures de sortie : travailler à la maison ne signifie pas être disponible 24h/24. Gardez des horaires de travail, pensez à couper l’ordinateur et le téléphone. Profitez de ces temps libres pour prendre soin de vous, pour vos loisirs et pour votre famille.

En quoi le chiropracteur peut vous aider ?

Pour réduire les maux de dos déjà présents mais également en préventif, le chiropracteur peut vous accompagner lors du confinement. En plus des soins chiropratiques, il pourra vous donner des conseils posturaux, des exercices vous correspondant, des étirements pour soulager votre douleur et bien d’autres conseils pour vous aider à télétravailler et à traverser cette période si spéciale.

Le sommeil

Le sommeil

Certains pensent que dormir est une perte de temps. D’autres raccourcissent leurs temps de repos pour en faire le plus possible. En effet, dans notre société actuelle, nous manquons bien trop souvent de temps et nous diminuons nos temps de repos pour combler ce manque. Pourtant, il ne faut pas oublier que le sommeil est indispensable pour une bonne santé.

 

En quoi dormir nous aide à être en bonne santé ? Quels sont les effets du sommeil sur le corps ?

 

Bien dormir permet de :

  • Recharger nos batteries physiques et mentales ;
  • Diminuer le stress et ses effets sur l’organisme. Quand nous manquons de sommeil, l’hormone du stress, le cortisol, va augmenter et avoir un impact négatif sur le corps ;
  • Augmenter le système immunitaire. En effet, se reposer permet de lutter efficacement contre les toxines et les germes ;
  • Nous protéger contre certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires, le diabète, les maladies neurologiques… ;
  • Prévenir les migraines et autres maux de tête ;
  • Être plus productif au travail et améliorer la concentration et l’attention ;
  • Réguler le métabolisme notamment en régulant les hormones de la digestion et donc la prise de poids.
  • Augmenter l’imagination, la créativité et la mémorisation ;
  • Régénérer de la peau, en renouvelant les cellules et en favorisant la cicatrisation ;
  • Se sentir moins irrité et donc favoriser le bien-être en société.

 

Quelques conseils pour bien dormir.

 

Insomnies (dues au stress, à l’altitude ou secondaires à la prise d’alcool, de médicaments ou de drogues), hypersomnies (excès de sommeil), troubles du rythme circadien (horloge interne), narcolepsie… les troubles du sommeil sont nombreux. En souffrant de ses différents symptômes, la qualité de vie d’un individu est grandement affectée.

Avoir une hygiène de vie adapter aidera à diminuer ses troubles :

Eviter certains aliments :
  • L’alcool. Il va déshydrater le corps et entraine des réveils nocturne pour boire.
  • La caféine et la théine après 16h. Ils stimulent le système nerveux et aide à la concentration mais pris trop tardivement dans la journée, ils auront des conséquences sur le sommeil.
  • Les boissons gazeuses. Elles favorisent les reflux gastriques.
  • Les aliments riches en protéines. Ils sont longs à digérer et vont empêcher un bon endormissement.
  • Le chocolat noir. Il contient de la caféine et de la théobromine, tous deux facteurs d’insomnie.
  • Les aliments frits. Ils peuvent entrainer des crampes d’estomac.
Les bons gestes avant de se coucher :
  • Diner 2-3h avant l’heure du coucher.
  • Éviter les écrans au moins 1h avant d’aller se coucher. La lumière bleue va inhiber la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil.
  • Faire des exercices de respiration avant de se mettre au lit. En contrôlant son souffle, nous diminuons le stress et les angoisses et donc les pensées négatives qui peuvent nous empêcher de dormir.
  • Boire une tisane 30 minutes avant d’aller au lit. Certaines plantes comme la valériane, la passiflore, la mélisse, l’aubépine, la camomille, la verveine… sont favorables à l’endormissement.
Jouer sur la température corporelle
  • Avoir une chambre à 18-19° afin de temporiser le corps et d’aider à l’assoupissement
  • Prendre une douche froide juste avant de se coucher pour diminuer la température corporelle et favoriser l’endormissement. Il est également possible de prendre un bain chaud 1h30 avant le coucher. En le réchauffant, le corps va envoyer un signal pour diminuer rapidement sa température, favorisant ainsi l’ensommeillement.
  • Éviter le sport à haute intensité le soir. Après 19h, la température du corps commence à baisser pour nous préparer au sommeil. En faisant du sport, le corps se réchauffe et l’heure du coucher est retardée.
Comment la chiropratique peut-elle aider à mieux dormir?

 

Le chiropracteur est le spécialiste de la colonne vertébrale et du système nerveux. Via les ajustements, le chiropracteur va aider à équilibrer le système nerveux autonome. Ainsi le système nerveux parasympathique, responsable de la régulation du sommeil, va récupérer son niveau idéal d’activité.

 

 

Voilà l’automne !

Voilà l’automne !

« Colchiques dans les prés, fleurissent, fleurissent, colchiques dans les prés, c’est la fin de l’été. La feuille d’automne emportée par le vent, en ronde monotone, tombe en tourbillonnant.» 

L’automne est une période de transition. C’est le passage d’une saison chaude et lumineuse à une saison froide et humide. Les jours raccourcissent, le soleil est de moins en moins présent, la fraicheur revient, les jours de pluie sont plus nombreux…. Et notre organisme n’en reste pas sans conséquences !

Tout comme les animaux se préparent à l’hibernation et les arbres à la dormance de l’hiver, nous devons préparer notre corps au transfert vers la saison froide.

 

Booster son système immunitaire et purifier son corps

 

Après les excès de l’été et pour préparer au mieux l’arrivée de l’hiver, c’est la bonne période pour purifier son corps et booster son système immunitaire !

 

 

 

      • Faites le plein de légumes de saison : ils nous permettent de bénéficier de tous les nutriments dont nous avons besoin au fil des saisons. Riches en vitamines A, C et E et en fibres, ils permettent de stimuler l’immunité. Choux, carottes, courges, brocolis, haricots verts, poireaux, champignons, raisins, pommes, poires, châtaignes, figues, oranges… aussi souvent que possible !
      • Faites une cure de magnésium : le magnésium permet de réduire la production d’hormones du stress et augmente celle de la bonne humeur, parfait pour éviter le blues automnale ! Sardines à l’huile, chocolat noir, noix du brésil, amandes, graines de courge, fruits de mer… faites le plein de magnésium !
      • Mangez du poisson gras une fois par semaine pour faire le plein de vitamine D et d’oméga 3. Maquereau, sardine, hareng, anchois… pour maintenir le cerveau et le moral en forme.
      • Pensez à vous hydrater pour favoriser le drainage et la détoxification du corps. Buvez des tisanes pour réchauffer votre organisme les jours plus frais et pour bénéficier des bienfaits des plantes : thym, échinacée, romarin, eucalyptus, acérola, sureau…
      • Epicez vos plats et vos boissons pour stimuler l’immunité et faire le plein de vitamines. L’ail, la cannelle, le curcuma, le piment de cayenne, le gingembre… sont excellents pour la santé !
Profiter au maximum de la lumière

En automne, les rayons du soleil changent d’inclinaison et ce dernier se fait de moins en moins présent. Il est conseillé de profiter de ses sorties pour faire le plein de vitamines.

Un bain de soleil régulier aide notre corps à synthétiser la vitamine D, à booster l’immunité, à lutter contre la « dépression saisonnière » et semble également favorable pour diminuer les douleurs musculaires et articulaires.

 

Vous n’avez pas le temps de profiter de ces doux rayons ? Pensez à faire une cure de Vitamine D3.

Exercice physique

 

L’exercice physique est essentiel pour rester en forme, éviter les baisses de moral et stimuler l’immunité. Marcher, courir, faire du yoga, pédaler, faire des randonnées… Bougez le plus possible !

 

 

Bien dormir

 

En automne, l’organisme à besoin de plus de temps de repos. Il est important d’allonger ces temps de récupération en se couchant plus tôt.

 

 

Aérez votre maison et pensez à respirer

Laissez aérer votre intérieur entre 15 et 30 minutes par jour afin de diminuer la pollutions intérieure, d’oxygéner, d’évacuer les mauvaises odeurs, de lutter contre les risques de maladies, d’assainir l’air…

Il est également important de penser à respirer, de prendre du temps pour soi et pour faire les choses que vous aimez. Cela permet de diminuer le stress, d’être plus heureux et d’augmenter son énergie.

L’automne est également un excellent moment pour ce recentrer sur soi, pour faire le point. C’est le moment des bilans et des bonnes résolutions.

Facebook
Instagram