Journée mondiale de la santé

La santé est notre droit inaliénable le plus précieux.

Selon la définition de l’OMS, c’est un « état de complet bien être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de la maladie ou d’infirmité ». Avoir une maladie ne signifie donc pas ne pas être en santé et inversement.

 

La maladie ou la douleur ne sont pas des pertes de santé. Elles sont des signaux d’alarme qui nous indiquent que quelque chose ne va pas dans notre corps et que nous devons changer certaines habitudes de notre quotidien.

Et comme un iceberg ne se forme pas de façon soudaine, une douleur apparaît lentement. Dans un premier temps ce sont des tensions de différentes natures qui s’accumulent (représentant la partie immergée de l’iceberg) jusqu’à arriver à un trop plein : la douleur (partie visible de l’iceberg).

Comment éviter l’apparition d’une douleur ?

La santé repose sur trois piliers qui sont interdépendants :

  • L’aspect structurel (os, muscles, tendons, ligaments…),
  • L’aspect biochimique (alimentation, digestion, élimination, respiration…)
  • L’aspect émotionnel (pensées, sentiments, émotions..).

Une bonne harmonie et un équilibre entre ces trois piliers sont les maîtres mots de la santé.

Six essentiels de la santé découlent donc de cette triade. Il est recommandé de les appliquer au quotidien pour optimiser son bien être :

Ma vision de la santé :

L’être humain est un tout. Nous sommes unique et nous avons tous notre propre façon de réagir dans notre environnement : face aux émotions, à des situations de stress, à un traumatisme, mais également à la douleur.

 

Grâce à cette unicité, et malgré des symptômes similaires, nous allons tous réagir à notre manière. La cause est spécifique à chacun.

 

Nous possédons en chacun de nous le pouvoir de guérison qu’il convient d’entretenir au quotidien.

La chiro et la santé.

Le chiropracteur a un réel impact sur la santé.

 

En effet, un suivi chiropratique régulier permet d’optimiser le fonctionnement du système nerveux. Ainsi, la mobilité articulaire, la posture et l’équilibre sont améliorés. Il a également un impact positif sur le sommeil, la digestion, la respiration, la gestion des émotions et sur l’énergie des patients assidus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Instagram