Le sommeil

Le sommeil

Certains pensent que dormir est une perte de temps. D’autres raccourcissent leurs temps de repos pour en faire le plus possible. En effet, dans notre société actuelle, nous manquons bien trop souvent de temps et nous diminuons nos temps de repos pour combler ce manque. Pourtant, il ne faut pas oublier que le sommeil est indispensable pour une bonne santé.

 

En quoi dormir nous aide à être en bonne santé ? Quels sont les effets du sommeil sur le corps ?

 

Bien dormir permet de :

  • Recharger nos batteries physiques et mentales ;
  • Diminuer le stress et ses effets sur l’organisme. Quand nous manquons de sommeil, l’hormone du stress, le cortisol, va augmenter et avoir un impact négatif sur le corps ;
  • Augmenter le système immunitaire. En effet, se reposer permet de lutter efficacement contre les toxines et les germes ;
  • Nous protéger contre certaines maladies comme les maladies cardiovasculaires, le diabète, les maladies neurologiques… ;
  • Prévenir les migraines et autres maux de tête ;
  • Être plus productif au travail et améliorer la concentration et l’attention ;
  • Réguler le métabolisme notamment en régulant les hormones de la digestion et donc la prise de poids.
  • Augmenter l’imagination, la créativité et la mémorisation ;
  • Régénérer de la peau, en renouvelant les cellules et en favorisant la cicatrisation ;
  • Se sentir moins irrité et donc favoriser le bien-être en société.

 

Quelques conseils pour bien dormir.

 

Insomnies (dues au stress, à l’altitude ou secondaires à la prise d’alcool, de médicaments ou de drogues), hypersomnies (excès de sommeil), troubles du rythme circadien (horloge interne), narcolepsie… les troubles du sommeil sont nombreux. En souffrant de ses différents symptômes, la qualité de vie d’un individu est grandement affectée.

Avoir une hygiène de vie adapter aidera à diminuer ses troubles :

Eviter certains aliments :
  • L’alcool. Il va déshydrater le corps et entraine des réveils nocturne pour boire.
  • La caféine et la théine après 16h. Ils stimulent le système nerveux et aide à la concentration mais pris trop tardivement dans la journée, ils auront des conséquences sur le sommeil.
  • Les boissons gazeuses. Elles favorisent les reflux gastriques.
  • Les aliments riches en protéines. Ils sont longs à digérer et vont empêcher un bon endormissement.
  • Le chocolat noir. Il contient de la caféine et de la théobromine, tous deux facteurs d’insomnie.
  • Les aliments frits. Ils peuvent entrainer des crampes d’estomac.
Les bons gestes avant de se coucher :
  • Diner 2-3h avant l’heure du coucher.
  • Éviter les écrans au moins 1h avant d’aller se coucher. La lumière bleue va inhiber la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil.
  • Faire des exercices de respiration avant de se mettre au lit. En contrôlant son souffle, nous diminuons le stress et les angoisses et donc les pensées négatives qui peuvent nous empêcher de dormir.
  • Boire une tisane 30 minutes avant d’aller au lit. Certaines plantes comme la valériane, la passiflore, la mélisse, l’aubépine, la camomille, la verveine… sont favorables à l’endormissement.
Jouer sur la température corporelle
  • Avoir une chambre à 18-19° afin de temporiser le corps et d’aider à l’assoupissement
  • Prendre une douche froide juste avant de se coucher pour diminuer la température corporelle et favoriser l’endormissement. Il est également possible de prendre un bain chaud 1h30 avant le coucher. En le réchauffant, le corps va envoyer un signal pour diminuer rapidement sa température, favorisant ainsi l’ensommeillement.
  • Éviter le sport à haute intensité le soir. Après 19h, la température du corps commence à baisser pour nous préparer au sommeil. En faisant du sport, le corps se réchauffe et l’heure du coucher est retardée.
Comment la chiropratique peut-elle aider à mieux dormir?

 

Le chiropracteur est le spécialiste de la colonne vertébrale et du système nerveux. Via les ajustements, le chiropracteur va aider à équilibrer le système nerveux autonome. Ainsi le système nerveux parasympathique, responsable de la régulation du sommeil, va récupérer son niveau idéal d’activité.

 

 

Voilà l’automne !

Voilà l’automne !

« Colchiques dans les prés, fleurissent, fleurissent, colchiques dans les prés, c’est la fin de l’été. La feuille d’automne emportée par le vent, en ronde monotone, tombe en tourbillonnant.» 

L’automne est une période de transition. C’est le passage d’une saison chaude et lumineuse à une saison froide et humide. Les jours raccourcissent, le soleil est de moins en moins présent, la fraicheur revient, les jours de pluie sont plus nombreux…. Et notre organisme n’en reste pas sans conséquences !

Tout comme les animaux se préparent à l’hibernation et les arbres à la dormance de l’hiver, nous devons préparer notre corps au transfert vers la saison froide.

 

Booster son système immunitaire et purifier son corps

 

Après les excès de l’été et pour préparer au mieux l’arrivée de l’hiver, c’est la bonne période pour purifier son corps et booster son système immunitaire !

 

 

 

      • Faites le plein de légumes de saison : ils nous permettent de bénéficier de tous les nutriments dont nous avons besoin au fil des saisons. Riches en vitamines A, C et E et en fibres, ils permettent de stimuler l’immunité. Choux, carottes, courges, brocolis, haricots verts, poireaux, champignons, raisins, pommes, poires, châtaignes, figues, oranges… aussi souvent que possible !
      • Faites une cure de magnésium : le magnésium permet de réduire la production d’hormones du stress et augmente celle de la bonne humeur, parfait pour éviter le blues automnale ! Sardines à l’huile, chocolat noir, noix du brésil, amandes, graines de courge, fruits de mer… faites le plein de magnésium !
      • Mangez du poisson gras une fois par semaine pour faire le plein de vitamine D et d’oméga 3. Maquereau, sardine, hareng, anchois… pour maintenir le cerveau et le moral en forme.
      • Pensez à vous hydrater pour favoriser le drainage et la détoxification du corps. Buvez des tisanes pour réchauffer votre organisme les jours plus frais et pour bénéficier des bienfaits des plantes : thym, échinacée, romarin, eucalyptus, acérola, sureau…
      • Epicez vos plats et vos boissons pour stimuler l’immunité et faire le plein de vitamines. L’ail, la cannelle, le curcuma, le piment de cayenne, le gingembre… sont excellents pour la santé !
Profiter au maximum de la lumière

En automne, les rayons du soleil changent d’inclinaison et ce dernier se fait de moins en moins présent. Il est conseillé de profiter de ses sorties pour faire le plein de vitamines.

Un bain de soleil régulier aide notre corps à synthétiser la vitamine D, à booster l’immunité, à lutter contre la « dépression saisonnière » et semble également favorable pour diminuer les douleurs musculaires et articulaires.

 

Vous n’avez pas le temps de profiter de ces doux rayons ? Pensez à faire une cure de Vitamine D3.

Exercice physique

 

L’exercice physique est essentiel pour rester en forme, éviter les baisses de moral et stimuler l’immunité. Marcher, courir, faire du yoga, pédaler, faire des randonnées… Bougez le plus possible !

 

 

Bien dormir

 

En automne, l’organisme à besoin de plus de temps de repos. Il est important d’allonger ces temps de récupération en se couchant plus tôt.

 

 

Aérez votre maison et pensez à respirer

Laissez aérer votre intérieur entre 15 et 30 minutes par jour afin de diminuer la pollutions intérieure, d’oxygéner, d’évacuer les mauvaises odeurs, de lutter contre les risques de maladies, d’assainir l’air…

Il est également important de penser à respirer, de prendre du temps pour soi et pour faire les choses que vous aimez. Cela permet de diminuer le stress, d’être plus heureux et d’augmenter son énergie.

L’automne est également un excellent moment pour ce recentrer sur soi, pour faire le point. C’est le moment des bilans et des bonnes résolutions.

L’importance de la prévention

L’importance de la prévention

 

Nous connaissons tous le célèbre adage « mieux vaut prévenir que guérir ». Mais que signifie exactement la prévention ? Que prévient-on si nous ne sommes pas malade ?

 

La santé 

Selon l’OMS, la santé est définie comme un « état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

La santé est donc une notion subjective et évolutive qui diffère selon le sexe, la culture, l’environnement l’âge… pourtant nous cherchons tous à gagner et garder une santé optimale !

 

Le bien-être 

Le bien-être est défini comme « un sentiment général d’agrément, d’épanouissement que procure la pleine satisfaction des besoins du corps et de l’esprit ».

La santé et le bien-être étant des sentiments propres à chacun, à quoi sert la prévention ?

 

 

La prévention

Nous sommes quotidiennement exposés à des stress physiques, chimiques, émotionnels et électromagnétiques.

    • Le stress physique : les chocs, les accidents, les micro-traumatismes, le port de charges lourdes, les positions prolongées….
    • Le stress chimique : l’alimentation déséquilibrée, la consommation de produits nocifs, l’abus de médicament…
    • Le stress émotionnel : l’anxiété, la dépression, les chocs psychologiques, les déceptions amoureuses, les difficultés familiales….
    • Le stress électromagnétique : les ondes qui nous entourent, la pollution électromagnétique…

 

Face à ces stress, le corps va s’adapter au mieux. Puis, de par l’accumulation, le corps finira par saturer et ne pourra plus faire face à ces stress correctement. Il nous le fera savoir par des tensions, des gènes, une fatigue, une hypersensibilité émotionnelle… jusqu’à aboutir à une douleur voire une maladie.

 

Le but de la prévention est donc de diminuer les stress et l’impact de ces stress quotidiens sur notre corps pour optimiser le bien-être et la santé.

La prévention passe par l’hydratation, la nutrition, l’exercice physique, le sommeil, la pensée positive, la respiration et aussi par la prise en charge chiropratique !

 

 

Comment le chiropracteur aide à la prévention ?

Le chiropracteur, en travaillant sur la colonne vertébrale, va libérer les interférences qui peuvent interagir sur le système nerveux. Ces interférences étant le plus souvent asymptomatiques, le chiropracteur agit de façon préventive, avant qu’elles ne deviennent douloureuse.

Avec un système nerveux qui travaille de façon optimal, le corps s’adapte mieux et la douleur à moins de chance de faire son apparition !

En diminuant les conséquences du stress sur le corps, nous ressentirons plus de bien-être physique, mental et par conséquent social et donc une santé optimisée !

L’hydratation

L’hydratation

 

S’hydrater est essentiel pour la santé !

L’eau est indispensable à la bonne activité de nos cellules, nos organes et nos tissus.

En effet, à l’âge adulte, notre corps est composé à 𝟲𝟱% 𝗱’𝗲𝗮𝘂. Et chaque organe en a plus ou moins besoin pour fonctionner : notre cerveau est composé de 76% d’eau, nos poumons de 90%, notre sang de 84%, nos disques intervertébraux de 80%…  Plus le taux d’eau est élevé, plus elle est nécessaire à la physiologie de l’organe.

L’hydratation est également 𝗶𝗻𝗱𝗶𝘀𝗽𝗲𝗻𝘀𝗮𝗯𝗹𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝗽𝗹𝘂𝗽𝗮𝗿𝘁 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗰𝗲𝘀𝘀𝘂𝘀 𝘃𝗶𝘁𝗮𝘂𝘅 𝗱𝘂 𝗰𝗼𝗿𝗽𝘀 : la digestion, la circulation sanguine, la régulation de la température, l’élimination des toxines du corps…⠀

 

Notre corps perd en moyenne 2,5 L d’eau par jour (urines, évacuation des selles, transpiration, respiration, larmes). Par conséquent, pour ne pas risquer la déshydratation, il est indispensable de compenser ce manque journalier par l’alimentation (environ 1L d’eau apporter en mangeant) et en buvant minimum 1,5L  d’eau quotidiennement.

Tout comme l’eau d’un aquarium, il est important de renouveler régulièrement l’eau de notre corps pour sa bonne marche.

 

Quels sont les bénéfices d’une bonne hydratation ?


    • Élimine les toxines présentes dans le corps ;
    • Contribue au bon fonctionnement du cerveau, de la digestion, de la circulation sanguine… ;
    • Régule la température corporelle ;
    • Transporte les nutriments vers tous les organes vitaux ;
    • Favorise la croissance et la régénération cellulaire ;
    • Aide à bien dormir, contribue à la bonne humeur, favorise la concentration et booste le métabolisme.

 

Quels sont les risques de déshydratation ?

Les premiers signes de déshydratation sont la soif et les lèvres sèches. La personne pourra également ressentir une fatigue, des maux de tête et une perte de force.

Le bon fonctionnement de nos organes vitaux sera compromis et le pronostic vital engagé si la déshydratation perdure et atteint un stade avancé. Les signes notables à ce stade sont une grande fatigue, des maux de tête intenses, une peau sèche et froide, des vertiges et désorientations, des troubles du comportement…

 

Quelques conseils pour bien s’hydrater :
    • 1,5L d’eau par jour est le minimum !
    • La soif est un signe tardif de déshydratation. Il faut boire régulièrement dans la journée et non pas que quand on a soif.
    • Augmenter la quantité d’eau quand il fait chaud ou quand vous faites du sport. En effet, la transpiration excessive augmente les pertes d’eau et peut entrainer une déshydratation.
    • Attention aux abus d’alcool et de café/thé qui ont tendance à déshydrater le corps. Il est conseillé de boire l’équivalent de la quantité ingurgitée en eau pour réhydrater le corps.
    • Vous oubliez de boire ? Prenez une bouteille d’1,5L avec vous, l’objectif chaque jour est de la boire entièrement ! Il existe également des applications sur les smartphones permettant de rappeler de boire de l’eau !
    • Si vous avez du mal à boire de l’eau froide, pensez aux tisanes ! En plus de vous hydrater, vous bénéficierez des bienfaits des plantes.

Facebook
Instagram